L'univers de Talam: des magiciens hémophiles

Si ma saga Talam me tient particulièrement à cœur, c'est parce qu'elle aborde des sujets qui me touche de très près. L'un d'eux, c'est l'hémophilie, maladie dont souffre mon fils.

Audrey Marin-Pache

L'hémophilie, qu'est-ce que c'est?

L’hémophilie est une maladie génétique, due à l’absence ou au déficit d’un facteur de coagulation: le facteur VIII dans le cas de l’hémophilie A, le facteur IX dans le cas de l’hémophilie B.
La conséquence est que les personnes hémophiles ne parviennent pas à coaguler: en cas de saignement, un hémophile ne saignera donc pas plus qu’un autre, mais le saignement durera plus longtemps. Il y a différents degrés de gravité de l’hémophilie, en fonction du taux de facteur dans le sang:

  • Sévère: inférieur à 1%
  • Modérée: entre 1 et 5%
  • Mineure: entre 6 et 30%

L’hémophilie est transmise via le chromosome X: par conséquent, c’est une maladie qui touche les hommes, les femmes pouvant elles être conductrices.
Pour des informations plus précises, je vous invite à parcourir l’excellent site de l’ AFH (l’Association Française des Hémophiles)

Un héros hémophile

Dans Talam, plusieurs personnages, dont Ian, l'un des héros, sont hémophiles. J'avais envie que plus tard, mon fils puisse s'identifier à un personnage de fantasy... et puis, il faut dire que c'est un exercice intéressant d'essayer de créer un personnage avec un handicap.
Dans Talam, les hémophiles sont les magiciens du monde, nommés Draoihs. Leur pouvoir leur vient de leur sang: l'hémophilie en est la contre-partie.
Les médecins n'ayant pas de traitement pour eux (contrairement à la réalité, où heureusement, la vie des hémophiles est de plus en plus classique), leur vie est difficile, souvent courte, et ils ont rarement le temps de développer correctement leurs pouvoirs. Du moins, jusqu'à l'arrivée d'un étrange médecin, qui va prendre en charge les soins de Ian et de quelques autres Draoihs...

J'ai essayé d'imaginer à quoi pourrait ressembler leur vie, sans prophylaxie (un traitement régulier), mais avec parfois l'aide d'un peu de magie... Imaginer les trafics qui pourraient avoir lieu, le sang des Draoihs étant rare et précieux... Bref, ce qui aurait pu être une contrainte dans l'écriture m'a finalement offert de nombreuses possibilités intéressantes pour mon histoire!